Page occitane

Rubrique réalisée en collaboration avec André DENAT. Venez nous retrouver chaque mois pour de nouveaux textes.

Lèu las vendemias !



Lèu las vendemias ! Felip Cosinièr faguèt una estudi sus la « Lenga de la vinha e del vin » (IEO sector recerca), estudi que me servis a remembrar mots e expressionsqu’eran emplegats quora l’occitan erà la vertadiera lenga del trabalh.
Bientôt les vendanges ! Philippe Cosinier a fait une étude sur la « Langue de la vigne et du vin « (IEO secteur recherche), étude qui me sert à rappeler mots et expressions qui étaient utilisés quand l’occitan était la véritable langue du travail.

Lo vin e la vinha son ligats a l’identitat culturala dels òmes, e en Occitanìa lor importencia es particuralament fòrta. La cultura de la vinha a balhat un lexic fòrt ric e la lenga occitana pòt esser utilizada per parlar del vin d’un biais modèrne e expressiu.
Le vin et la vigne sont liés à l’identité culturelle des hommes, et en Occitanie leur importance est particulièrement forte. La culture de la vigne a donné un lexique très riche et la langue occitane peut être utilisée pour parler du vin de manière modere et expressive.

Per nomenar la vinha ….:
malhòl e plantier (jeune vigne) vinhòta (petite parcelle) lambrusca (vigne sauvage)
sus las clincas (en pente) condaminas (bonnes terres près des villages)
còp (courson) vise (sarment) mamela (grappillon) tierra (rangée) trelha (treille)

…e lo trabalh:
desfonsar, dessocar, despuntar, despaisselar, enregar, espodassar, esturrassar, gavelar, podar …. (demandez aux « anciens » du village !)

…e los que traballhan …
lo monsénher, lo ramonet, las menaires, las copaires, los carrejaires, los gorpejaires, los quichaires ….

….ambe lo material:
cisèls, ferrats, gòrps, semals, massas

(sûr que toutes celles et tous ceux qui ont vendangé n’ont pas besoin de traductions)

(à suivre )
publié le 01 sept2021
Ambe lo poeta MIquel Decor, avèm vist que l’Occitan es pas solament una lenga per parlar del trabalh, del rugbi …, per contar d’istòrias risolièras. Dempuèi los trobadors e dusca a nòstre temps, de poesias d’Occitania tota foguèron escritas
Vaqui un pichon texte de Max Rouquette (1908-2005).

Comba de la trelha

Lo MERLE que va d’una mata
a l’autra mata e que seguís
los vielhs camins, e que s’acata
en lo bois e los romanins,
sol poiriá dire amb la palomba
e la mostèla e lo singlar
tota la patz d’aquela comba.

("Los Sòmnis dau matin »)

----- (traduction de l'auteur) -----

Combe de la treille

Le MERLE qui va d’une touffe
à l’autre touffe, et qui suit
les vieux chemins, et qui se cache
dans le buis et le romarin,
seul pourrait dire avec la palombe
et la belette et le sanglier,
toute la paix de cette combe.

* une combe, en languedoc, est une petite vallée. On trouve ce terme dans des noms de villages ou des noms de famille (Lacombe)
Un petit texte que les élèves du CM de Villegailhenc des années 70 ont pu apprécier dans la revue « Viure a l’Escòla »:

La vaca qu’avià fait cinq vedels

La vache qui avait fait cinq veaux

Lo Peiron, qu’èra mejaire d’un gros proprietaire, anava cada còp reglar los comptes ambe lo mèstre que li pagava pas sovent a beure.
Pierrot,qui était métayer d’un gros propriétaire, allait chaque fois régler les comptes avec le maître qui ne lui payait pas souvent à boire.
Li diguèt un jorn:
Il lui dit un jorn:
- Mèstre, som plan en pena. Una vaca m’a fait cinq vedèls.
- Maître, je suis bien en peine. Une vache m’a fait cinq veaux.
- E ben Peiron, ba compreni. Una vaca a pas que quatre tetas. Que faràs? Lo cinquen ont tetarà ?
- Eh bien, Pierrot, je comprends. Une vache n’a que quatre mamelles. Que feras-tu? Où tétera le cinquième ?
- Que volètz mèstre ! Quand n’i a quatre que tetan, lo cinquen fa coma ieu: bada !
- Que voulez-vous maître ! Quand il y en a quatre qui têtent, le cinquième fait comme moi: il regarde !
- Lo mestre comprenguèt e paguèt a beure al Peiron.
- Le maître comprit et paya a boire a Pierrot


Beaucoup plus sérieux, un hommage à Michel Décor, poète occitan audois disparu le 27 mai 2021. Un de ses premiers poèmes:

CARNAVAL

Quand se veirà lo bombardièr (Quand on verra le bombardier)
Escampar pluèjas de confettis' Verser des pluies de confettis)
Quand se veirà lo canon 'Quand on verra le canon)
Faire riseta a l’objectiu 'Faire risette à l’objectif)

Farem del Carnaval. 'Nous ferons de Carnaval)
La Fèsta Nacionala, 'La fête nationale)
Farai del Carnaval 'Je ferai de Carnaval)
La Fèsta Nacionala. 'La fête nationale)

Quand se veirà lo tank 'Quand on verra le tank)
Passejar filhas a la fèsta 'Promener des filles à la fête)
La bala far zigas-zagas' La balle faire des zigs-zags)
Coma lo serpentin (Comme le serpentin)

Farem del Carnaval
La Fèsta Nacionala,
Farai del Carnaval
La Fèsta Nacionala.

Los dos Caps-Pelats

Une courte fable de Prosper Estieu (1860-1939) poète félibre qui a été instituteur dans notre région (Les Brunels, Fraisse-Cdes- Raissac sur Lampy …).
La graphie est en occitan « normalisé par A.D », l’illustratuion est réalisée par Jean Beaubois
(réf: Pichon fablier occitan-CDDP 1991)

Los dos Caps-Pelats

Dos vièlhs amics, avent cadùn lo cap pelat. 
Se passejavan. Tôt d'un còp, dins la polsièra
De la carrièra
L’un amassa quicòm.- Ne vòli la mitat ! 
Ditz l'autre. - Car amic, ta demanda m’agrada,
 Li respond lo primièr ; t'òc vòli tot donar.
 Lo sòrt a pas volgut nos veser disputar :
Es una penche qu'ai trobada ! 

Dins nòstra paura Umanitat, 
Es çò que val pas res que salva l'amistat...

Les deux Chauves

Deux vieux amis, ayant chacun le crâne pelé 
Se promenaient. Tout d'un coup, dans la poussière 
Du chemin
L'un d'eux ramasse quelque chose. - J'en veux la moitié ! 
Dit l'autre. - Cher ami, ta demande me fait plaisir, 
Lui répondit le premier ; je veux tout te donner.
Le sort n'a pas voulu nous voir disputer : 
C'est un peigne que j'ai trouvé !

Dans notre pauvre Humanité 
C'est ce qui ne vaut rien qui sauve l'amitié.



8 d’abrial de 2021 : un jor istoric per las lengas regionalas

8 d’abrial de 2021 : un jor istoric per las lengas regionalas amb l’adopcion larga de la lei Molac

Lo 8 d’abrial de 2021 vestís un caractèr istoric per las lengas de França.
Istoric politicament d’en primièr, perque la màger part dels gropes politics votèron majoritàriament, quitament unanimament a favor de la lei, confòrma a la proposicion del Senat (247 per, 76 contra). Cèrts deputats s’afranquiguèron de las consignas de vòte de lor grope o, pels de la majoritat, del govèrn. Lo bon anar dels debats dins l’emicicle, animats per qualques tensions, demostrèt l’evolucion de l’apreension, de biais transpartisan, de la question pels representants del pòble. Totes, e mai los mai reservats sus d’unes articles de la proposicion de lei, quitament lo representant del govèrn, afirmèron naut e clar lor estacament a las lengas de França ! D’ont mai las lengas regionalas son menaçadas, d’ont mai comptan pels locutors, pels abitants, pels elegits e per tota la societat. Es una virada.
Istoric tanben concrètament, perque amb aquela lei, las lengas regionalas dintran dins lo còdi del patrimòni al títol de patrimòni immaterial, çò qu’implica de mesuras de proteccion e dins lo còdi civil notadament pels noms e los signes diacritics. La lei oficializa tanben l’utilizacion de las lengas regionalas dins l’espaci public. Brembem que fa pas gaire un cònsol del País d’òc foguèt perseguit pr’amor d’un panèl bilingüe. …..
Gilabèrt Mercadièr, president del Congrès permanent de la lenga occitana
Vaquí lo polit 8 d’abrial…

Le 8 avril 2021 revêt pour les langues de France un caractère historique.
Historique politiquement tout d’abord, car la plupart des groupes politiques ont voté majoritairement, voire unanimement en faveur de la loi, conforme à la proposition du Sénat (247 pour, 76 contre). Certains députés se sont affranchis des consignes de vote de leur groupe ou, pour ceux de la majorité, du gouvernement. La bonne teneur des débats dans l’hémicycle, animés de quelques tensions, a démontré l’évolution de l’appréhension, de manière transpartisane, de la question par les représentants du peuple. Tous, même les plus réservés sur certains articles de la proposition de loi y compris le représentant du gouvernement, ont affirmé haut et fort leur attachement aux langues de France ! Alors que les langues régionales sont menacées, celles-ci comptent plus que jamais aux yeux des locuteurs, des habitants, des élus et de la société dans son ensemble. C’est un tournant.

Historique aussi concrètement, car avec cette loi les langues régionales rentrent dans le code du patrimoine au titre de patrimoine immatériel, ce qui implique des mesures de protection et dans le code civil, notamment pour les noms et les signes diacritiques. La loi officialise aussi l’utilisation des langues régionales dans l’espace public. Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps un maire du Pays d’oc avait été poursuivi pour un panneau bilingue.

mai 2021

Qualques provèrbis e expressions de sason:

La prima (le printemps)
Esperat coma la prima !
Una flor fa pas la prima
Quand la prima arriba, canta lo mèrle e mai la griva
Jamai pluèja de prima passèt pas per maissant temmps

(la pluie du printemps n’est jamais du mauvais temps)

Març - Abril
Bruma de març, gelada en mai
Bona es la trona quand març l’entona

(le tonnerre, l’orage de mars est favorable aux futures récoltes)

Lo tres d’abril Le trois avril
lo cocut canta mòrt o viu le coucou chante mort ou vif
Se lo quatre es pas vengut Si le quatre il n’est pas venu
Cal que siá mòrt o perdut il faut qu’il soit mort ou perdu

Pascas
On célèbre Pâques le dimanche tombant immédiatement après la pleine lune qui a lieu, soit au jour de l’équinoxe du printemps (21/03), soit aussitôt après.
Se plena luna de març jamai veniá, jamai Pascas arribariá
Pascas vièlhas o non vielhas, venan jamai sense fuèlhas
Pascas geladas, espigas granadas

(Ref: Al picar de la dalha - A. Lagarde. Textes & Documents IEO)

Un dictionnaire FR-ÒC et ÒC-FR peut être facilement utilisé avec le site internet:locongres.org
avril 2021

Legenda de la Montanha Negra (suite e fin)



Un jorn que la tempèsta s’èra descabestrada mai que mai, la fada Nore presa de pietat mai tendra per lo malur dals sèus pagés, resolvèt d’implorar de front lo Bèl Dieu Jupiter. Pertocat per aquesta santa audàcia, lo mèstre del tròn prometèt a la pichona deessa d’apasimar las colèras de Cers e de velhar sus la contrada qu’aimava.
Qualques temps apuèi, Cers, un soèr que fasià escur, descadenèt una tempesta furiosa, faguent gemegar jos los seus còps totes los arbres de la selva. Nore, embarrada dins lo sèu temple, sentìs bombir son còr al tarrabast de l’auragan e adjura Jupiter de tener la promessa que l’i a faita.
Sul còp, lo calme se fa, e del temps que la pichona fada vola defòra per gausir del espectacle, le sembla, ò mervelha, que lo planàs larg ont sa vista se passeja, s’alargit, s’enauça progressivament, se fa mont, puèi cadena, e per un prodigi que se pòt pas explicar, se trapa coma encantament sus la cima la mai nauta d’aquela montanha nòva sa pica cap al Cèl.
Dempuèi aquel jorn, lo pais, en preda a las colèras del Cers, se trapèt abrigat per la muralha de montanhas, qu’ avià fait sorgir encantarèlament lo poder de Jupiter sollicitat per la pichona fada. Atal, los pagés reconèissents, nomenèron tre aquel jorn la mai nauta cima d’aquela cadena de proteccion: la Pica de Nore.


On retrouve des racines communes au français et à l’occitan. Les 2 langues sont dites « latines ». Elles sont issues du latin ainsi que le catalan, l’espagnol, l’italien, le portugais, le roumain ….

L’occitan, souvent injustement appelé « patois » est une langue à part entière qui transmet une culture, malheureusement encore trop peu enseignée.

© Société d' Etudes Scientifiques de l'Aude - Carnet de Mme; Marty-Séguy 1966
mars 2021

%TW-SHARE%

Legenda de la Montanha Negra

L’Aude èra autres còps, nos ditz la tradicion, una plana immensa e fertila sus quala velhavam fadas e farfadets.
La fadas, armadas de longas picas, caçavan los dragons e las serps qu’infestavan lo pais e escampilhavan los nivòls malfasents per la levada de las recoltas. Los farfadets, pichons dieus dels boscs e dels talhadis, caçavan las vipèras e desnisavan los corbasses e las agaças rapaçs.
E es per aquò que lo pòble audenc benesiá aqueles esperits benfasents, lor elevavan d’autars, e ambe lors imatges, en decoravan los frontons.
Entre aquelas fadas e aqueles farfadets, la deessa NORE e los farfadets BUCH e ARACH eran los mas onorats, alara que CERS, filh d’Eole, paire dels vents e de la tempèsta, vesià son temple abandonat per los bons pagés que l’acusavan de degalhar las recoltas, de despolhar los arbres de lors flors e de còps, de descoronar los teulats dels ostals.

( à suivre )

Pour lire l’occitan, une 2ième règle simple:
 lh ☞ ille en français
ex: filha (prononcer fillo) ☞ fille
    Vilagalhenc (prononcer Vilogaillenc)☞ Villegailhenc !!
 nh ☞ gn
ex: ganhar ☞ gagner
    vinha (prononcer bigno) ☞ vigne

Il faut penser à lire à voix haute pour retrouver les mots connus intuitivement  (paire : pa - i - ré ☞ père et non pas paire ☞parelh)

© Société d' Etudes Scientifiques de l'Aude - Carnet de Mme; Marty-Séguy 1966
février 2021
%TW-SHARE%

Legenda de la Salvatja



Se ditz que si fa bèl temps la jornada del 2 de febrièr, la Salvatja se mòstra, passeja son domeni, amassa un fagòt de brancas secas, e dintra en lo carrejant sus l’ espatla. Ambe son fagòt, pòt esperar al canton de son fuòc, en se caufant, l’arrivada dels polits jorns primaverals*.
Per que, si lo 2 de febrier es ensolelhat, l’ivern torna rigorós e dura 40 jorns de mai. Tant plan qu’en co nòstre, digun manca pas, cada annada, lo 2 de febrièr, de fintar lo temps, cadun discretament, desirant que plouguèsse, que nevèsse, que faguèsse marrit temps, que! … Per fin que la Salvatja poguèsse pas sortir e que la prima espeliguèsse** al pus lèu !

Pour lire l’occitan, une première règle simple:
- en général
le « a » final du féminin se prononce « o »(sauf mots à une syllabe: la☞ la)
le « o » non accentué se prononce « ou » (ò ☞ o)
ex: la jornada ☞ la journado - son fagòt ☞ soun fagot
le « e » non accentué se prononce « é » (le « e » français n’existe pas en oc)
ex: legenda ☞ légéndo

* printaniers
**espelir: éclore

  © Société d' Etudes Scientifiques de l'Aude - Carnet de Mme; Marty-Séguy 1966

janvier 2021

%TW-SHARE%

L’An nòu es saludat per las formulas consacradas:

Bona annada, plan granada e plan acompanhada
Vos desiri una bona annada
Vos presenti mos vòts de bona annada

Bonne année, fertile en grains et bien accompagnée

Provèrbis de Genier

Quand genièr ven en nadant, es de plànher lo paisan
Per faire rire lo boièr, cal pas que plòugue en genier

Quand janvier vient en nageant (trop de pluie), on doit plaindre le paysan
pour réjouir le laboureur, il ne faut pas qu’il pleuve en janvier


Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies