Travaux

Aménagements de parterres au clos des Amandiers

Les ouvriers communaux ont aménagé les parterres situés à l'entrée de Clos des Amandiers, juste en face du stade d'honneur. Ils ont procédé à des plantations de plantes diverses au travers d'une bâche géotextile qui a ensuite été recouverte de pouzzolane et de cailloux décoratifs

2020.
Réfection des toitures des bâtiments communaux, Boulodrome, Ecole élémentaire, Passage ruisseau cimetière, Parking devant mairie, rue Carrairol, Chemin de Castellanie, Impasse du Minervois, rue des Treilles, Les Villas de Gailhenc, soit un montant total de travaux de 1 195 661€ réalisés.
2021.

Poursuite des travaux de voiries : Domaine de Montipèze, dans le village en cours : rue des Escombes, rue de la Facture, rue Tranquille, rue du Fort et rue des Lavandières.
Egalement en cours la construction des ateliers municipaux, le foyer communal et la maison citoyenne.

A venir : la première tranche du jardin de loisirs avec la réalisation du City stade en juillet 2021, l’isolation du plafond de la salle polyvalente et la réhabilitation du local de l’ancienne Poste.

Mais aussi, les premières déconstructions pour permettre la réalisation du nouveau pont fin 2021, début 2022 ainsi que la poursuite des travaux sur la voirie.
Nous reviendrons vers vous pour un calendrier plus précis et sur le financement de toute cette programmation.

Photos prises lors des travaux:

   après les travaux

ateliers municipaux, le foyer communal et la maison citoyenne

les premières déconstructions

Projet de Recomposition urbaine de Villegailhenc

Villegailhenc est traversée par le ruisseau du Trapel et son affluent le Merdeau. Tout le cœur du village a été très fortement impacté par les inondations et de nombreux bâtiments sont voués à être démolis.

Orientations principales 

1/ Réhabiliter les bâtiments en cœur de ville 
La recomposition de l’offre passe par la réhabilitation des bâtiments existants maintenus dans leur usage d’habitation, de commerce ou d’équipements.


2/Restructurer les espaces publics après démolitions des biens et valoriser leur renaturation

L’espace laissé libre par les démolitions permettra la création d’espace public central pour assurer la liaison entre les deux rives et les deux parties de la commune.Il permettra également de redonner un lit mieux adapté au ruisseau et il créera un paysage urbain très connecté à la nature, ouvert sur le grand paysage de la Montagne Noire au Nord.

Le centre du village s’organisera autour d’un espace vaste, traité en terrasses au-dessus du Trapel.
Côté centre bourg, un jardin sera réaménagé afin de construire un lieu de commémoration des catastrophes naturelles d’octobre 2018. Une halle ombrière sera implantée côté rue de la Paix et le tracé de la RD 35 modifié pour permettre une bonne desserte.

3/Création d’un nouveau quartier à l’Est de la commune 

Le résultat de l’étude permet d’envisager une opération d’aménagement d’ensemble d’environ 40 logements.

À la demande de la commune, l’EPF a déjà procédé à l’acquisition d’un premier terrain de 7881 m², en vue de la réalisation d’une première opération de logements aidés (papy- lofts et accession sociale).

Dossier EPF- Occitanie Recomposition urbaine

Recomposition urbaine

L’Agglo contribue aussi à la reconstruction de Villegailhenc
Plus de deux ans ont passé depuis les dramatiques inondations qui ont ravagé une partie du territoire. La note de cette catastrophe s’avère terrible, à commencer par ce qu’il y a de plus cher : les vies humaines (15 morts dans l’Aude).
réunion agglo
De l’eau a coulé sous les ponts depuis, plus paisiblement que le 15 octobre 2018, fort heureusement. Y compris sous celui, provisoire, de Villegailhenc, construit dans l’urgence par le CNPS (Centre national des ponts de secours), pour remplacer celui emporté par le Trapel en furie, si paisible en temps normal, et même à sec l’été...
« Le provisoire dure un peu trop », au goût des habitants, mais Michel Proust, le maire de cette commune, l’une de celles les plus impactées par la catastrophe, avec Trèbes, Couffoulens, Conques-sur-Orbiel... précise que « certaines études, indispensables pour définir l’avenir de la recomposition urbaine, ont été retardées par la COVID ».
Pourtant, ces villages se reconstruisent. Doucement peut-être, mais sûrement !
« Nous avons heureusement bénéficié des aides de l’État, de la Région Occitanie, du Département et de Carcassonne Agglo, pour les travaux d’urgence et les relogements dans un premier temps, souligne le premier magistrat, mais aussi sur le projet de recomposition urbaine. »
villegailhenc en ruines
L’objectif est de redonner une belle image au village et de le protéger des caprices du temps.
La rue du Fort, la rue Tranquille et celle des Escombes, près de l’église, vont être rénovées très prochainement. Mais avant les travaux de surface, histoire de travailler en bonne intelligence, Carcassonne Agglo va contrôler et remettre en état les réseaux d’eaux (usées et potables) qui le nécessitent et mettre en conformité les branchements.
En outre, l’intercommunalité a signé avec l’État un Contrat de transition écologique (CTE) régulièrement cité en exemple au niveau national, « dans la perspective de mener les reconstructions et aménagements futurs de manière durable et résiliente », a toujours dit le président de l’intercommunalité, Régis Banquet.
« Dans ce cadre, l’Agglo s’est donnée une mission « ré-emploi » des déchets issus des chantiers de déconstruction (charpentes, poutres, tuiles, pierres, menuiseries...) et faire ainsi des économies budgétaires », explique Eric Ménassi, vice-président, délégué aux Transitions écologiques, à la résilience et à la reconstruction. Une quarantaine de maisons, rachetées à leurs propriétaires par l’Établissement public foncier (EPF), via le fonds Barnier, vont être déconstruites afin d’élargir le lit de la rivière (de 5 à 40 mètres par endroits). Les ateliers municipaux vont être reconstruits eux. Un foyer municipal, une Maison citoyenne qui accueillera des permanences administratives, des jardins de loisirs et sans doute même un musée ou un Mur du souvenir, fait de vieilles pierres du XVI et XVIIe siècles, vestiges des maisons déconstruites, seront aménagés. Et le fameux pont reconstruit.
La résilience, c’est tirer les leçons du passé, surmonter ses blessures. Revivre tout simplement. Plus forts qu’avant !

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies