Histoire
« Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire, c’est l’histoire qui nous fait. » – Martin Luther King

N.B.

Cette page n'est pas encore finalisée, elle nécessitera encore quelques recherches complémentaires. 
Si elle vous intéresse, il faudra donc y revenir. 
A bientôt pour la suite...

Ecrivains nés à Villegailhenc


Paul Lapeyre (1847-1906)      Son oeuvre

Denys Amiel (1884-1977)       Son oeuvre   PLUS...

Pierre Amiel (1887-1983)        Son oeuvre  

Christine CLAIRMONT-DRUOT


C’est dans notre région, au contact de la nature, que s’est formée la sensibilité poétique de Christine CLAIRMONT-DRUOT. 
Même si elle n'est pas née chez nous Christine CLAIRMONT est heureuse et fière de se considérer et d'être considérée comme telle, car depuis sa naissance, par sa famille paternelle et ensuite, par son mariage, elle est profondément atta­chée à notre village. La plupart de ses ouvrages sont d'ailleurs un vibrant hommage à la terre de ces ancêtres.

Fille d’institutrice, elle acquiert très jeune le goût de la lecture et de l’enseignement. Elle fait ses études supérieures à l’université de Toulouse. Licenciée en Espagnol et certifiée en Lettres, elle choisit d’enseigner les Lettres.
Son œuvre comprend plus de 50 livres: des romans, récits et recueils de poèmes. Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits en anglais, allemand, espagnol et russe.
Elle fut encouragée par des auteurs de renomsen particulier Léopold Sédar Senghoret Jacqueline de Romilly.

Ses oeuvres dont elle nous en fit cadeau, sont accessibles à la bibliothèque municipale





Un extrait de " Symphonie occitane"

De la colline de la Bade 
Devinez ce que l'on peut voir ?
La danse bleue des Oréades
Qui s'effiloche dans le soir ?

Mais non, voua n'y êtes pas du tout.
De la colline de la Bade,
J'aperçois des haies de bambous,
Des tamaris, des vignes jade 

Un clocher gris, des toits brûlés .
La vieille Tour d'un vieux château,
Quatre gros moulins retraités
Qui ne rêvent plus de gruau.

Et puis comme un boa d'argent,
Le Trapel au coeur du village,
De temps à autre un testament
Ou une crue après l'orage

A l'horizon Nors et Montaut 
- Nore, prête-moi Ion suroit


un poème : Villegailhenc

- Non, non,  Montaut. si tu as froid 
Dis-toi bien que je n'ai pas chaud"

Et le dialogue se poursuit 
Dans le vent, le soleil, la pluie 
La plaine est là qui las regarde
 Les deux pics de l'arrière garde

 A mas pieds des cyprès qui chantent 
Dans le vent marin irrité
 L’éternelle plainte innocente 
D‘ une mère au malheur rivée

 Grimpons, mon coeur, jusqu’au sommet 
Respirer les pins parasols 
Savourer la mûre de jais 
 Le cynorhodon, l' azerole 

De la colline de la Bade 
On ne voit plus Villegailhenc 
Elles se sont tues les jérémiades, 
j'ai tourné le dos au destin...


Villegailhenc sur les cartes

 Grand chemin de poste par Jean Cavalier (1630) Source gallica.bnf.fr / BnF
Carte de Guillaume Lafont & Guillaume Delisle (1704) noter que le village  est appelé Villegalenc  Source gallica.bnf.fr / BnF
Carte de Cassini XVIIIe S. - Source gallica.bnf.fr / BnF

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies